Mode d'emploi - L'EXpatriation

le suivi

La fin de la mission approche et son retour est imminent. 

Le retour du salarié doit être organisé dès le départ, notamment dans une clause de l'avenant d'expatriation. En effet, en pratique les sociétés incluent une clause dans cet avenant qui détaille le retour du salarié dans la société d'origine. Généralement, la société prévoit la réintégration du salarié à un poste aux fonctions équivalentes à celui qu'avait le salarié avant son départ de France. 

Nous tenons à attirer votre attention sur le fait qu'il peut exister un décalage entre le poste occupé lors de la mission du salarié à l'étranger avec des fonctions ayant plus de responsabilités et d'autonomie que celles qu'il avait avant le début de la mission à l'étranger. Ainsi, il est indispensable d'essayer de trouver un poste qui correspond aux compétences que le salarié a acquises lors de sa mission à l'étranger. Il faut également tenir compte des souhaits du salarié en termes de poste professionnel mais également en termes de zone géographique. 

Par ailleurs, le retour peut être très difficile pour le salarié et sa famille. Le salarié au cours de sa mission est souvent pris en charge dans le pays d'accueil, ce qui lui rend parfois la vie plus facile que dans le pays d'origine. Au cours de sa mission, le salarié peut bénéficier d'avantages en nature tels que des cours de langue, d'un logement, d'aides à domicile, des frais de scolarité pour les enfants, qu'il perd au moment de son retour en France. Le salarié découvre également une autre manière de travailler avec plus d'autonomie, un nouveau pays avec ses cultures et ses coutumes, une nouvelle langue. 

Le retour doit donc être minutieusement préparé pour permettre au salarié de se réadapter dans les meilleures conditions. Pour se faire, il faut réfléchir au poste qu'occupera le salarié à son retour en France, à la zone géographique et le cas échéant l'aider à retrouver un nouveau logement. 

Il faut noter que certaines entreprises proposent une aide au conjoint du salarié pour retrouver un poste lors du retour en France. 

Ainsi, le retour doit se préparer non seulement par l'employeur mais également par le salarié. Nous vous rappelons qu'une expatriation réussie passe également par un retour réussi et notamment à un poste qui permet de valoriser l' expérience acquise par le salarié lors de sa mission à l'étranger.