Mode d'emploi - L'impatriation

le choix

Qu'est-ce que l'impatriation ? Dans le contexte professionnel, l'impatriation consiste pour une entreprise à faire venir des collaborateurs étrangers en France. Un impatrié est alors un salarié étranger en France.

Avant de se décider à accueillir un collaborateur étranger dans l'entreprise en France, il faut se poser des questions très proches à celles que l'on se pose quand on expatrie, mais pas tout à fait les mêmes.

Pourquoi on impatrie ? Pourquoi ne pas prendre un salarié français et oublier toutes les contraintes qu'un impatrié suppose? Pourquoi accueillir plutôt une famille entière et pas un célibataire ? Pourquoi… ? Et Pourquoi… ?

L'impatriation est souvent un choix et il ne faut pas avoir de doutes sur la nécessité d'impatrier. Mais, l'impatriation répond aussi souvent à un besoin de compétence ou de main d'œuvre.

L'impatriation est par essence « coûteuse », même « très coûteuse »  dans certains cas, donc on est souvent dans la recherche de la maîtrise des coûts.

L'impatriation est aussi une histoire de « personnes », de « familles », de « parcours », de « vie » !

Il ne faut donc pas se tromper, ou du moins il faut essayer de minimiser les risques. Les conséquences d'une erreur d'impatriation peuvent être lourdes.

Quelles sont donc les quelques règles qui peuvent nous aider à débuter avec succès notre projet d'impatriation ? 

1 - Tout d'abord, il faut analyser le besoin. Avons-nous besoin de personnel qualifié que nous ne trouvons pas en France ? Etes-vous décideur, soit responsable du choix d'impatrier ou est ce votre société mère qui vous impose un salarié étranger en France ? La réponse à cette question vous permettra de définir votre rôle et les démarches à effectuer.

2 - Le choix du candidat par les RH et les opérationnels est essentiel à la réussite de la mission à l'étranger.

3 - Le candidat (et sa famille, le cas échéant), doit être convaincu de sa décision d'impatriation.

4 - Se renseigner sur les besoins et obligations légales de l'impatrié dans le pays d'accueil : Faut-il accomplir une procédure d'immigration particulière ? Qu'en est-il de la législation du travail ? Il y a-t-il des contraintes de logement? Quel type d'école pour les enfants ?

5 - Enfin, il faudra accompagner l'impatrié tout au long de sa mission. Il ne faudra pas l'oublier !